Modalités financières

Indemnisation du jeune demandeur d’emploi

Les indemnités sont calculées sur base du salaire social minimum (SSM) non qualifié et sont soumises aux charges sociales et fiscales prévues en matière de salaires.

  • Une indemnité de 120% du SSM non qualifié pour les jeunes détenteurs:
    • d’un diplôme de technicien
    • d’un diplôme de fin d’études secondaires  techniques
    • d’un diplôme fin d’études secondaires
  • Une indemnité de 150% du SSM non qualifié pour les jeunes détenteurs:
    • d’un brevet de technicien supérieur
    • d’un diplôme de bachelor
    • d’un diplôme de master
  • Le promoteur peut, à titre facultatif, lui verser une prime de mérite.

Modalités financières

  • En cas d'un accord favorable de la part du Ministère du Traveil et de l'Emploi / de l'ADEM, les indemnités payées aux jeunes sont remboursées mensuellement à raison de 40% par le biais du Fonds pour l’emploi.
  • Versement d’une prime unique de 30% de l’indemnité touchée par le jeune en cas d’embauche moyennant un contrat à durée indéterminé (CDI) sans période d’essai et sous condition que la durée du contrat auprès du même promoteur avait une durée d’au moins 12 mois. Sur demande du promoteur auprès de l’ADEM, la prime est versée à la fin du premier semestre consécutif à l’embauche du jeune.
  • En cas de recrutement du personnel, le promoteur est obligé d’embaucher par ordre de priorité l’ancien bénéficiaire d’un CIE-EP, qui est redevenu chômeur. La durée de priorité d’embauche est identique à la durée totale du temps passé en contrat auprès du même promoteur. A cet effet, le promoteur est tenu d’informer en temps utile l’ancien bénéficiaire d’un contrat CIE-EP s’il répond aux qualifications et aux profils exigés.